dimanche 16 décembre 2007

Des fois, on fait des niaiseries, moi aussi...
Samedi soir, 19h30, je suis a la maison tranquille.
Si il y a une chose que j'adore faire a ce temps ci de l'année c'est me promener le soir pour regarder les décorations de Noel.
Je suis a la fenêtre de ma chambre a regarder les décorations autour de chez moi.
mon voisin d'en face a des décorations des moins esthétique, mais bon au moin il y a quelque chose.

Pendant que je regarde comment il a put pauser c'est decorations je voit un homme passer dans le salon. Et je le voit tourner la tête vers moi.
Ho misere que je me dit, j'ai l'air d'une memere qui passe sont temps le nez coller a la fenêtre a regarder ce que font les autres!

Alors un peut paniquer a l'idée de passer pour une écornifleuse j'essais tant bien que mal de faire comme si de rien n'était et de continuer a regarder ailleur dans la rue. Mais le monsieur lui, a pas eu l'air de la trouver drôle. Il continue toujours a me fixer en s'avancant a la fenêtre...

Alors je me dit qu'il est temps d'arrêter mon observation de décoration pour la soirée. Je me dit retire toi normalement de la fenêtre comme tu le fais habituellement. Avez vous déja remarquer combien il est difficile de faire un mouvement anodin quand ont veut absoluement qu'il est l'air naturel, c'est pire! sa marche pas...

Je vais m'assoir tranquillement au salon et je regarde la télé. Il y a deux minutes que je regarde la télé mais le cou raide en sentant encore le regard du voisin sur moi. Alors subtillement je me tourne et je voit par la crack des rideaux qu'il est toujours a sa fenêtre a m'observer. Quelques petites gouttes de sueur commence a naitre sur mon front.

Je decide donc de lui montrer que je n'est vraiment pas l'intention de l'observer et je me dirige vers la salle de bain. J'attend quelques minutes et curieuse comme je le suis je decide d'aller en douce regarder si il me voit encore. Je me glisse le long du mur a la maniere de Mister bond pour etre certaine qu'il ne me voit pas. Je me faufile dans ma chambre, grimpe sur mon lit et tout doucement, jetire le cou juste un peut l'instant d'une seconde pour voir si il est encore la!. MISERE il me regarde encore par la fenêtre. Moi qui pensait ne pas etre vu je realise tout a coup que si moi je suis capable de le voir meme une fraction de seconde lui aussi a dut voir le dessus de ma tete depasser la fenêtre.

Je m'étend sur mon lit en me demandant comment me sortir de cette niaiserie. Je me dit soudain que je n'est pas a me cacher et de faire comme si de rien n'était. Je décide quand même par précaution d'aller aviser mon chum de mon aventure perilleuse. En me disant que je me fait des idées le gars ne peut etre asser fâcher pour venir cogner a ma porte.

Alors que je racompte tout sa a mon body guard preferer je realise combien la situation peut me sembler farfelu et suis presque gener d'avouer tout ca. Je me dit qu'il ne perdera pas un instant des la fin de mon histoire pour se foutre de ma geule et me dire que je regarde trop la tele. Alors que je fini de racompter ma mésaventure il me repond bien serieusement, j'imagine que si quelqu'un viens frapper a la porte dans les minutes qui suivent c'est que tu aimerais que j'aille ouvrir moi même....DOH si ont est deux a penser que le gars risque de venir cogner parcequ'il n'est pas content il y a des grosses chance pour que le gars pense comme nous...

Pas besoin de vous dire que je n'est pas mis mon nez a la fenetre du reste de la soiree et que mes rideaux sont demeurer clos toute la journée aujourd'hui.

Misère, je n'aurais jamais du écouter le film paranoiak!!!

1 commentaire:

Marie-Pier a dit…

LOLOLOL !! Kell jte vois bin que trop faire !! Mourrant ton histoire !! Jtaime jtadore !!!
Marie xxxx