jeudi 12 février 2009

Découragée je suis au désespoir!

Ce soir, j'ai un gros motton a sortir, un méchant gros motton baveux! Les problèmes dans les hôpitaux ne sont pas nouveau. Mais la situation dégrade de façon très alarmante. L'atmosphère est rendu archi négative et c'est sans parler des employés qui partent a la tonnes en burnout. Remarquer, il n'y a rien de surprenant la dedans vu l'état complètement ridicule dans lequel nous travaillons. Sans compter le stress et la fatigue et le manque total de reconnaissance.

Pour rajouter la cerise sur le sundae, depuis cette été, nous avons fusionner. Je me demande encore qu'elle espèce dans sans dessin a décider de faire un tel mouvement. Il y a trois ans, lorsque je suis sortie de l'école avec mon diplôme de préposée en main ont me disait combien il serait facile de travailler et de faire le nombre d'heures désirée. Ont pouvait compter a cette époque en moyenne sept ans avoir d'obtenir un poste. J'étais alors découragée sept ans c'est long longtemps quand ont désire quelque chose. Mais mon entourage ma encouragée en me disant de prendre une journée a la fois.

Depuis quelques mois, une nouvelle politique est amorcer. Ils autorisent le personnel travaillant sur l'entretien ménager a poser leurs candidature afin d'obtenir un poste comme préposée. Mon blocage commence ici. Lorsque j'ai prit la décision de faire mon métier, j'ai du aller m'inscrire a l'école et apprendre les différentes technique, effectuer les stages requis pour l'obtention de mon diplôme. J'ai du travailler, étudier et apprendre de mes erreurs chose qui est tout a fait correct. Mais la tout a coup, parce qu'une personne travail dans l'hôpital il aurait les droits et les connaissances pour faire mon métier. Je m'excuse, mais sa ne se peut pas. Une (formation) d'une semaine est supposement donner au nouveau préposée, mais laisser moi douter de la qualitée de cette dernière effectuer par un autre préposée absolument pas former pour enseigner les techniques de bases.

Aimeriez vous être soigner par quelqu'un qui a appris sur le tas? Lorsqu'une personne de votre famille fait un avc et que le préposée est a l'urgence afin de procéder au massage cardiaque j'aimerais bien qu'il est eu une formation adéquate. Pendant les transferts de patients, nous nous blessons continuellement avec en connaissance les principes a effectuer, qu'adviendrat il de c'est gens qui n'aurons pas reçu de formation. La sécurité est a mon avis absente aussi bien pour le travailleur que pour le patient. Bref je suis vraiment choquer qu'une tel chose soit accepter, comment un syndicat peut accepter une tel chose?

Je tiens quand même a préciser que je n'est absolument rien contre les gens qui travaillent a l'entretien ménager ils ont leurs raison d'être et je les apprécie réellement. Peut-être seront-ils des préposées génial la n'est pas la question. A la limite, si l'hôpital leur demandait de suivre la formation de soir pendant leur travail je comprendrais, mais la niet rien nada je suis juste très très choquer. De plus, c'est gens passent évidemment devant nous pour l'obtention des postes puisque leurs ancienneté est prise en note.....Ont parle maintenant d'une dizaines d'années avant qu'un poste soit disponible pour nous. C'est extrêmement difficile pour la motivation je peut vous le dire. Mais bon, voila, ma crotte est sortie, je me devais d'en parler, et le pire la dedans, c'est que je me sens même pas plus libérer!

p.s. Vu la situation, je pense appliquer comme cardiologue après tout les diplômes ne comptent plus!

7 commentaires:

Byzou a dit…

Bon peut-être que mon message ne t'encouragera pas mais je me risque...
D'une part je te dirais qu'à l'hôpital où je travaille la même chose se passe. Par contre si j'ai bien compris la formation est beaucoup plus approfondi que ce dont tu parle. Ils proposent la même chose pour ceux qui veulent faire du travail de bureau (cours d'informatique+anglais)
D'autre part, moi aussi je suis un peu comme toi en ce sens où ça fait ben des années que j'attends ma permanence... Mais s'il y a une chose qui que console c'est que je suis quasi assuré de ne pas me faire mettre à la porte ou couper mes heures pendant cette période de crise économique et ça moi ça me réconforte quand je vois ce qui ce passe ailleurs au Qc.
Courage cocotte et persévère!

Chiquita Banana a dit…

Ah que je te comprends!!

Je travaille dans une agence de placement en soins de Santé, et quand quelqu'un arrive au Canada on peut lui offrir une formation de 80 heures et lui dire: Tiens va faire du Maintien à Domicile pour les gens malades!!

C a pas d'allure.

Mais il y a de plus en plus de personnes malades, et de moins en moins de ressources...

quoi faire?

Brind folie a dit…

@Byzou: Si au moin une formation comme celle donc tu parles serais fournis. Nous c'est vraiment de suivre une préposée pendant 7 jours. Mais je suis consciente que j'ai une sécuritée d'emploie

@Chiquita: Ouais, c'est vraiment pas évident tout cela ont parle quand même d'etre humain!

Lily a dit…

Vraiment je me demande où s'en va le système de santé au québec! C'est complètement ridicule!

popotte a dit…

J'avoue que ton billet me choque un peu....

Pas ton opinion, que je partage d'ailleurs (même si je ne travaille pas dans le domaine) mais de savoir que si je (ou n'importe qui) va se faire soigner et que la personne en charge n'aurais peut-être pas les compétances requises ?? On s'entends-tu que rendu à l'hôpital les patiens donnent une confiance aveugle au personnel soignant (après tout eux ils le savent ils ont fait leurs études dans le domaine!)

Mais d'un autre côté, je me dit que le système actuel crain pas mal et que si les employés suivait je ne sais pas mois des stages de formation et avaient un nombre x d'heures de classe et examens à passer et bien je pense que ça pourrait peut-être aider le système un peu non?

Brind folie a dit…

@lily: Tout a fait d'accord!

@popotte: Sa reglerais le probleme oui et non, il manque autant de gens sur l'entretien menager deja que le manque de personnel se fait sentir dans se domaine aussi. Mais bon comme je le disais un cour de soir ou une formation bien encadrer serais le minimum a mon avis

Mercredie a dit…

JE comprend vraiment ta situation... je suis éductrice spécialisée. Depuis une forme de réorganisation au sein de ma commission scolaire, des préposées aux élèves handicapés (PEH) (pas besoin de formation) peuvent appliquer sur des postes de TES et même nous devancer dans l'ancienneté... Je trouve ça douteux... surtout que nous sommes dans la rééducation des comportements, à mi-chemin entre le travail social et la psychologue...
Pour ma part, si je devais me faire soigner, j'aimerais bien que la personne qui soit devant moi soit formée!
I'm back!!! (sur mon blogue!)